Hiver : le temps de l'introspection, du retour à soi

Définition : qu'est-ce que le solstice d'hiver ?

Si le solstice d'hiver est moins populaire que les soldes d’hiver ce n'est pas une raison pour ne pas s'intéresser à son fonctionnement. 

Cet hiver, notre hémisphère recevra surtout des rayons rasants à l'effet chauffant limité et le Pôle-Nord se retrouvera même plongé dans le noir ! Au même moment, l'été commencera dans l'hémisphère Sud, avec un soleil à son zénith au-dessus du tropique du Cancer (chacun son tour).

 

Solstice d’hiver et Noël[1]

Marquant le début de l’hiver, le solstice d’hiver représente un repère pour délimiter les étapes phares du calendrier et des saisons. Célébré par de nombreuses civilisations antiques et plus récentes, le solstice d’hiver est lié à Noël dans la chrétienté. Le mot Noël est tiré du latin « Natals dies » qui veut dire jour de naissance. Cette expression désignait le moment à partir duquel les journées se rallongent à nouveau.

Solstice d’hiver et festivités

Le solstice d’hiver, selon l’année, tombe 4 ou 5 jours avant les fêtes de Noël tout en marquant le début des vacances scolaires. Durant cette période, les villes se parent de tous leurs atouts pour entretenir une atmosphère festive. Les monuments sont illuminés, les vitrines colorées et les attractions se multiplient pour marquer la fin d’une année et le début d’une nouvelle.

Solstice d’hiver et spiritualité

Célébré dans la tradition païenne il y’a de cela des millénaires, le solstice d’hiver était alors appelé Yule ou Jol. Durant cette nuit d’hiver qui était la plus longue, il était nécessaire de rassembler de puissantes forces aussi sacrées que magiques. Ces énergies étaient sensées aider à passer le cap entre l’ancienne et la nouvelle année. Le solstice d’hiver était alors une occasion de festoyer en famille et entre proches.

Du fait de la nature astrale du solstice d’hiver qui marque le début de la saison hivernale, ce phénomène est une source d’inspiration spirituelle. Les saisons sont rythmées par des changements astraux et leur perpétuelle évolution est une source d’énergie influente.

D’un point de vue spirituel, le solstice d’hiver marque une phase durant laquelle la nature pourtant vulnérable peut émettre une énergie régénératrice. Cette régénération se fait en puisant dans les forces internes en opposition à l’environnement hivernal hostile. Certains peuvent voir dans cette manifestation un symbole de force intérieure et une leçon d’humilité. Comme la nature, l’homme peut trouver les forces nécessaires pour affronter les difficultés lors de certaines situations qui le fragilisent. Le solstice d’hiver est très lié à la concrétisation et à l’épanouissement des lumières intérieures.

 

 

[1]Texte extrait du site « Jours fériés ».

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© GESTALT OUEST - Béatrice VEILLARD